Balades à La Toussuire

En raquettes avec des potes

La Toussuire est une petite station (de manière relative, j’irai à Val Thorens quelques jours plus tard) de Maurienne, faisant partie du domaine des Sybelles. J’y étais avec Laurent et Adeline à l’invitation de Sarah qui possède un chalet d’alpage sur les hauteurs de la station qu’il faut rejoindre en raquette l’hiver.
Voir entre la Toussuire et Val Thorens.

Balades à La Toussuire

En cette fin janvier, la station est étonnamment peu enneigée malgré sa position à 1700m d’altitude en bas des pistes. Le Corbier où nous irons profiter de la piscine en début de semaine se trouve un peu plus bas mais profite d’une exposition légèrement meilleure contre la pointe du même nom qui le protège des rayons de l’après midi. J’ai mis à profit cette semaine en montagne pour affiner ma préparation pour la Trans Gran Canaria, un Ultra Trail de 125km traversant l‘île de Gran Canaria, exploitant la montée au Grand Truc le sommet tout proche pour travailler mes capacités à grimper. Faire du d+!

La montée au Grand Truc en raquettes


Montée vers le Grand Truc, la Toussuire sur la gauche.

Le Grand Truc, c’est un monstre culminant à 2200 m d’altitude. Du chalet, le dénivelé est de 500m. Le chemin suit une combe, contourne un petit ruisseau, et permet d’arriver à la crête qui mène au final. La vue du sommet est plutôt sympathique, celui-ci offrant un dégagé sur le domaine, la station et la vallée de la Maurienne vers le sud, l’extrémité du massif de Belledonne vers le nord. Sans trop savoir à quoi la neige pouvait ressembler, nous montons en raquettes.


Sarah en plein action!


On pourrait presque monter sans les raquettes, c’est ce que j’ai fait les 3 matins suivant en chaussures de trail.

Le premier jour nous décidons d’aller nous y promener, l‘état de la neige fondant en journée et durcissant la nuit facilitant la montée. J’en profite pour faire une petite vidéo que je poste le soir-même sur Twitter.



Laurent en tête de cordée, la Maurienne en arrière plan.


Descente vers la station, on voit la Toussuire et le Corbier sur la gauche, et l’Ouillon sur la droite où nous irons nous promener quelques jours plus tard.

Nous terminons la promenade en suivant Sarah qui en maîtresse des lieux nous guide raquettes aidant sur le chemin périlleux de la descente vers la Station. On a aussi le plaisir de croiser des chiens de traineaux en plein action (on les voit dans la vidéo oui!) avant de se poser pour un vin chaud au Chamois aux pieds des pistes.


Arrivée à la Toussuire après la descente du Grand Truc, les Aiguilles d’Arve en arrière plan.

Mes escapades matinales


La même montée mais le lendemain, toujours en direction du Grand Truc.

J’en ai aussi donc profiter pour travailler mon déniv. Les 500m verticaux jusqu’au Grand Truc ne sont pas une grosse épreuve, mais combinés au terrain enneigé ils font une bonne sortie matinale. J’aurai le plaisir de répéter l’exercice 3 fois à l’aube pendant que mes camarades dorment encore. J’ai surtout pu profiter de superbes lumières sur les cimes environnantes. Je vous laisse découvrir les photos où je cours dans la neige sur Journal du Trail :) .


La station de la Toussuire est encore endormie, le soleil se lève sur les aiguilles d’Arve. Voir les autres photos sur journaldutrail.com.


Juste derrière le sommet du Grand Truc, avec la vue sur une partie du massif de Belledonne éclairé par le soleil levant. Voir les autres photos sur journaldutrail.com.

La balade sur les crêtes


Randonneurs à raquette avec la vallée de la Maurienne en arrière plan.

La deuxième belle randonnée à faire sur le domaine est celle qui longe les crêtes surplombant toute la station de la Toussuire. Les plus courageux pourront partir depuis le bas de la station en direction du Grand Truc puis longer toutes les crêtes jusqu‘à la pointe de Corbier. Il suffit ensuite de redescendre sur le Corbier le long des pistes pour une distance totale que j’estime à 12km. L’alternative est de prendre le télésiège qui monte au Bellard puis de longer la crête. Un sentier est tracé, balisé et damé, et particulièrement confortable au point qu’on peut le prendre sans raquettes (c’est ce que nous avons fait). Il suffira ensuite de prendre celui qui descend de la pointe de Corbier.


Adeline en Balade :)


Vue inspirée sur les aiguilles d’Arve.


Des randonneurs en raquettes sous la tête de l’Ouillon.


Vue sur les aiguilles d’Arve depuis la pointe de Corbier.

Prochaine étape, la station de Val Thorens où je découvre le vallon du Borgne et le glacier de Peclet.

Lire aussi

Val Thorens en raquettes

Deux courtes balades en raquettes à Val Thorens, un exercice de style dans une très grosse station de ski.

Raquettes dans les Alpes

Une petite synthèse de mes différentes excursions hivernales dans les Alpes depuis quelques années.

Balades à La Toussuire

Quelques jours entre copains à profiter de la montagne, trail running matinal et balades en raquettes.

Entre la Toussuire et Val Thorens

Une semaine de balades en raquettes entre copains, entre les deux stations fort différentes de La Toussuire et Val Thorens.