Bodie la ville fantôme

Vestige historique d'à peine 100 ans

L’idée de ville fantôme n’est pas dans notre culture européenne. Au mieux associons-nous le terme à quelques images de films de western où des balles de broussaille traversent la rue principale d’un village désertique ou déserté.

Bodie la ville fantôme

Bodie est l’archétype de la ville fantôme, une ancienne ville minière qui fut en son temps la plus grosse des Californiennes ou presque, derrière San-Francisco. La ville sortit du sol vers 1876 lorsqu’un prospecteur y trouva de l’or relançant une partie de l’histoire de la ruée vers l’or qui eu lieu dans les années 1850 en Californie.


Mono Lake, on the way to Bodie from Yosemite.

Sur notre route depuis le Parc National de Yosemite, nous faisons un court arrêt devant l‘étrange Lac Mono qui intéressera les géologues. Lac à la salinité extrême empêchant le développement de toute vie, étranges concrétions d’origine volcanique comme on en retrouve au fond des océans sur les dorsales, l’endroit profite aussi de l’activité humaine qui en détournant les cours d’eau qui l’alimentent fit abaisser son niveau de 15m en révélant ainsi les merveilles.


Mono Lake, curiosité géologique d’un lac salé planté de cheminées d’origine volcanique.

Il faut payer pour pouvoir accéder au bord du Lac depuis le petit parking, quelque chose comme 5$. Nous préférons continuer. Nous n’avions pas prévu de faire un détour par Bodie mais une rencontre avec trois randonneuses lors de notre balade aux alentours de Tioga Pass le matin même nous convainc qu’il faut aller visiter ce patrimoine national.

You MUST go to Bodie, it is such an amazing place
👒 Sue Ellen, Los Angeles, CA

Depuis Mono, il faut prendre une route non goudronnée de quelques miles un peu avant d’arriver à Bridgeport. Nous sommes mi-septembre et la chaleur est réelle lorsque nous sortons de la voiture garée sur le parking prévu pour les visiteurs. J’aurais pourtant préféré qu’il fasse plus chaud pour freiner la curiosité des touristes qui comme nous déambulent dans la rue principale et autour des ruines restantes. J’ai ainsi volontairement supprimé toute présence humaine sur les photos prises sur place.


Bodie et les quelques bâtiments encore debout, vestige d’une importante activité minière à la fin du 19ème siècle.

Bodie est construite sur les flancs d’une colline. Les environs sont parsemés de monticules, résidus de mine et terrassements divers résultats de nombreuses années d’exploitation. Au début sans doute, les premières maisons on été construites au plus près des filons, puis avec le temps la ville s’est développée autour des puits, les usines de traitement et autres machines pilons côtoyant saloons et habitations.

Une femme m’adresse la parole en me demandant d’où je viens. Je suis surpris qu’elle ait deviné que je ne suis “pas d’ici” (je ne disais rien pouvait tout à fait passer pour un Américain), ou alors c’est de coutume aux États-Unis ce si grand pays. Lorsque je dis que je suis Français elle devient fière de présenter son patrimoine.

This place is amazing. It is so important for us, it is our history
👒 Une femme qui parle avec fierté de Bodie

Je suis étonné par tant de superlatifs devant quelques maisons en ruines qui datent pour la plupart d‘à peine 100 ans. J’avais déjà eu ce sentiment en voyageant au Yukon, ces régions si jeunes où les colons créent l’identité historique qu’ils n’ont pas en s’appuyant sur tout ce qui n’est pas récent. Les hauts fourneaux et puits de mine à l’abandon du bassin houiller lorrain n’ont pas tant d’attention chez nous, et que devrais-je dire aux américains de passage à Paris lorsque je cours sur les quais de Seine.


Le village sous un autre angle.


L’Apothicaire.

J’ai aussi été surpris par l’intérieur des ruines. Comme si la population venait tout juste de quitter les lieux, le temps que l’a poussière se dépose, l’intérieur des maisons est encore souvent meublé. Ici, ci-dessus, la vitrine de la pharmacie encore achalandée de fioles, bouteilles, mortiers et autres onguents. Il y a aussi l‘école, l’ancienne poste, l‘église méthodiste, une vieille station service, la forge du forgeron ou l’ancienne caserne des pompiers. Sachez que cet abandon apparent est le fait volontaire du conservateur des lieux qui souhaite maintenir les choses en l‘état sans y toucher. Il ne manque que les fantômes (voir la liste des bâtiments de Bodie).


Wagonnets et bâtiments usine, Bodie était avant tout une ville minière qui faisait bien sûr fi de son environnement et de l’aménagement urbain.


Maisons en bois qui s’effondrent, remorques laissées en l‘état, collines retournées en gravats.

Végétation bien sèche après l‘été.

Cabanes éparses en s‘éloignant du centre du village.

La rue principale. J’en ai volontairement retiré les touristes, je voulais être seul.

Au temps de l’apogée de la ville vers 1880, la rue principale s‘étendait sur 2 kilomètres et comportait de nombreux saloons. Il va sans dite que le Shériff était occupé, l’argent ou l’or souvent plus en sécurité dans les poches qu‘à la banque. J’ai eu la chance de visiter récemment la ville de Ilakaka à Madagascar, une ville minière qui n’a que vingt ans et qui vit du saphir, et je m’amuse à imaginer la vie à cette époque où les aventuriers et démunis du Monde entier affluaient ici au milieu de nulle part.


Le grand bâtiment au premier plan est l’ancienne école. Elle ferma en 1942. On comptait jusqu‘à 680 élèves vers 1880. Au fond, l‘église méthodiste construite en 1882.


L’endroit n‘était sans doute pas très hospitalier pour les premiers arrivants et prospecteurs.

Une vieille voiture.

Bodie est à voir si vous faites la route le long de la Sierra Nevada entre Yosemite et Tahoe. En 2h à peine, vous plongez dans le passé récent de la ruée vers l’or.
Sujet réalisé avec le soutien de l’Office de Tourisme de Californie, voir tous les articles sur la Californie.

Lire aussi

Yosemite National Park

Yosemite, lieu incontournable qu'il faut absolument visiter si on voyage en Californie. El Capitan et Half Dome et les vastes étendues de la Sierra Nevada.

California Roadtrip

Un voyage entre roadtrip et randonnée dans le plus à l'ouest des états américains.

On the road to Sequoia

En direction d'une forêt d'arbres géants comme le terminus d'un voyage depuis Paris.

La Californie

Etat des superlatifs, république au drapeau de l'Ours, plus riche et plus peuplé des Etats d'Amérique, la Californie est unique!